Le bouche-à-bouche : on a testé !

Des secrets de la Position Latérale de Sécurité au maniement du défibrillateur, la formation de secouriste de la Croix Rouge délivre, en une journée et pour 65€, les secrets des premiers secours. Comment devenir experte en bouche-à-bouche ? On a testé.

croix rouge formation premiers secours

Le massage est vrai mais le sang est faux

Après deux rapides échanges de mails, rendez-vous au local de la Croix Rouge dans le XIème arrondissement de Paris, avec deux secouristes bénévoles et une dizaine d’autres stagiaires, pour passer notre PSC1. Traduisez, la formation de base aux premiers secours. Elle est obligatoire pour valider certaines qualifications professionnelles (professeur des écoles, animateur de colonie, guide de haute montagne et même chauffeur de taxi…) et accessible à partir de 10 ans.

Que faire en cas d’étouffement ?

Après un rapide café, on chauffe le rétroprojecteur et c’est parti ! Pendant une petite heure, nous passons en revue les fondamentaux de la survie et de l’attitude citoyenne à adopter en cas de catastrophe (inondation,
incendie, évacuation…) Le reste de la formation sera consacré à l’attitude et aux gestes à avoir face aux principaux types de détresse : étouffement, malaise, plaie ouverte, hémorragie, perte de connaissance et arrêt cardiaque, chaque cas est étudié attentivement.

Et puis vient le moment de réanimer Robert…

Pour le chapitre du bouche-à-bouche, l’hygiène est sauve : chacun reçoit un masque à insuflation, et des tapis jetables sont étendus sur le sol. Nous apprendrons aussi plein de nouveaux sigles qui nous donneront
l’air de vrais pros au téléphone avec les secours : mettre une victime en PLS (Position Latérale de sécurité ), faire une RCP (Réanimation Cardio-Pulmonaire) ou encore savoir utiliser un DAE (Défibrillateur Automatique
Externe).

Au total, beaucoup d’informations à retenir en une journée ; heureusement qu’on nous remet à la fin un livret récapitulatif très complet.

Bilan, nous ne sommes pas devenus des secouristes chevronnés en une journée mais en repartant, tout le monde sait :

– Comment réagir en cas de catastrophe ;

– Prévenir les secours efficacement et leur préparer le terrain ;

– Réaliser les gestes de « premier secours » sur une victime en attendant les « vrais » secours.

Sauver des vies

A quoi s’ajoute la satisfaction de faire partie d’une petite élite concernée et informée puisque, nous apprend-on : « En France, seulement 7% de la population est formée aux gestes de premiers secours. Si cette proportion passait à 20%, 10 000 vies supplémentaires seraient sauvées chaque année. »

De quoi inciter, sans vouloir insister, toutes nos copines et collègues à y aller. On ne sait jamais.

  • Formation aux Premiers Secours de la Croix Rouge
    Durée : entre une demi-journée et une journée.
    Coût moyen : de 60 à 65€. (Cette participation permet de payer le matériel,
    les locaux et la formation des instructeurs.)

    A partir de 10 ans. Plus d’infos : www.croix-rouge.fr
  • En régions, auprès des centres de secours locaux et
    certaines Chambres de Commerce et d’Industrie. Se renseigner
    directement auprès de sa mairie.

    A Paris, auprès des Sapeurs-pompiers de Paris www.pompiersparis-secourisme.fr et de La Protection Civile de Paris www.protectioncivile.org
Facebook Twitter Google+ RSS Je partage à mes amis Je fais suivre cet article à mes amis !

Ajoutez votre grain de sel