Recyclage écolo pour mobile

La course à la technologie version téléphone mobile a ses vertus, elle engendre aussi une belle vague de recyclage, un phénomène sain pour l’écologie et notre porte-monnaie.

telephone-vintage-recyclage
Recycler, vraiment ?

Le monde est ainsi rempli de paradoxes, que d’aucuns se précipitent sur la nouveauté et les progrès technologiques, pendant que d’autres, sur la même planète, oeuvrent à redonner aux objets une nouvelle vie, et éviter ainsi le gâchis. La téléphonie mobile, Speedy Gonzales du progrès technique et madone du recyclage tout à la fois, est un bel exemple de cette incongruité très tendance. D’autant plus qu’ici, les mêmes personnes alimentent les deux circuits.

Vases communicants

La sortie d’un nouvel l’iPhone  illustre parfaitement ce phénomène. Comme à chaque grand’messe savamment orchestrée de la marque à la pomme, on assiste à un mouvement de vases communicants : les fidèles d’Apple, incapables de résister, cèdent aux sirènes de la nouveauté. Et pour s’offrir leur dernier jouet, revendent leur smartphone précédent, à leurs yeux déjà périmé.

En face, profitant de l’aubaine par effet ricochet, les acheteurs à l’affût de bonnes affaires se précipitent car les téléphones mobiles d’occasion subissent une belle décote : quelques jours après l’arrivée du Numero 5, on trouvait des iPhone 4S à 300€. Une passion pour la seconde main qui s’est accentuée avec l’arrivée des forfaits mobiles type Free, vendus sans appareil. Le recyclage des mobiles a donc de beaux jours devant lui, d’autant que selon les opérateurs, près de 100 millions d’appareils inutilisés dormiraient dans les tiroirs des Français.

Données personnelles

Pourtant certains freinent encore devant cette formule aux atouts écologiques certains. Version affective, parce que le téléphone mobile qui nous accompagne un bout de vie joue quasi le rôle d’un doudou, et que s’en séparer serait un déchirement. Version parano, parce que l’on craint la diffusion non contrôlée de nos données personnelles. A la seconde objection, les sites spécialisés dans l’achat-revente de mobiles d’occasion garantissent l’effacement des contacts et sms. Et proposent aux plus inquiets une rubrique « Vider son mobile », comme sur Magicrecycle, qui détaille pour chaque type d’appareil la procédure à suivre, que vous effectuez vous-mêmes.

Recyclons, donc. Pour transformer en euros jamais de trop les portables abandonnés, éviter la diffusion de déchets toxiques non contrôlée, et faire de bonnes affaires, en vendant ou en achetant. Le secteur est en plein boom et les spécialistes se bousculent :

Facebook Twitter Google+ RSS Je partage à mes amis Je fais suivre cet article à mes amis !

Ajoutez votre grain de sel