Revendre son téléphone mobile

Dans la série « Je vide mes tiroirs et ça me rapporte des sous », voici le recyclage de téléphone mobile : ou comment échanger son vieux portable contre des euros.

revendre son telephone mobile

Le principe : des plateformes en ligne qui permettent de revendre les vieux téléphones portables, lesquels sont recyclés par des professionnels, puis expédiés à l’étranger ou revendus sur le site, à prix d’occasion, bonnes affaires à la clé donc pour les acheteurs aussi.

Renouvellement tous les 18 mois

Le recyclage de téléphones mobiles part d’un constat tout simple : les téléphones mobiles, conçus pour une durée de vie de 5 à 6 ans, sont en réalité remplacés en moyenne tous les 18 mois par les consommateurs. Sollicités par des avancées technologiques au rythme galopant, encouragés par les abonnements à points et les offres packagées où le mobile est présenté comme quasiment gratuit, nous sommes peu à attendre que notre mobile rende vraiment l’âme pour en changer.

Téléphones dormants

Résultat, 60 à 100 millions (difficile d’obtenir une estimation précise !) de téléphones portables usagés dormiraient dans les tiroirs des Français.

Spécialistes

Du coup, les sites de recyclage fleurissent sur la Toile. Leader historique des réparations, rénovations de terminaux informatiques, box, décodeurs et technologie numérique grand public, prestataire de services pour les grandes marques du high-tech, le groupe Anovo, qui emploie 1 800 personnes dans le monde dont 600 en France, s’est vite branché sur le créneau, en créant en 2007 Love2Recycle, dédié au recyclage des téléphones mobiles exclusivement.

Recyclage en expansion

C’est en Angleterre que la « régénération » a d’abord commencé, en 2007. Deux ans plus tard le concept faisait déjà florès avec 9 millions de téléphones rachetés aux consommateurs anglais. En France, le recyclage des mobiles est une pratique plus récente, mais qui essaime : Mobilorama et Love2recycle en ont fait leur spécialité. Le consommateur s’habitue peu à peu à la formule de la revente pour acheter du neuf, et à l’achat d’occasion.

Où vont les téléphones que l’on revend ?

D’abord dans des usines de traitement technique, où l’on sépare les composants, ce qui permet qu’aucun déchet toxique ne vienne polluer la nature, c’est le « parcours vert ». C’est là aussi que l’on vide les mémoires, et que l’on renouvelle les batteries. Ensuite les téléphones remis en état de marche sont exportés vers Hong-Kong, puis redistribués en Inde, aux Philippines, en Malaise, en Afrique. Ou revendus sur le site : compter -40% à -60% du prix du neuf (vu, un IPhone Apple 3G8 vendu 329€ sur Mobilorama, contre 429€ prix neuf).

Mode d’emploi

Pour le consommateur la démarche est simple : il cherche le prix de revente de son modèle grâce aux références à sélectionner sur le site du recycleur (de 0 à 300 € ; 105€ à empocher pour un IPhone 3G 8 revendu sur Love2Recycle) ; reçoit une enveloppe ou imprime une étiquette pré-affranchie pour adresser (sans frais de port) son mobile usagé aux recycleurs. Compter 10 jours ouvrés environ pour toucher le fruit de sa vente, par virement bancaire ou chèque.

Merci à Christian Laferrère, Directeur Général de Love2Recycle France, et à Renaud Kayanakis, PDG de Mobilorama.

Facebook Twitter Google+ RSS Je partage à mes amis Je fais suivre cet article à mes amis !

Ajoutez votre grain de sel