Ouigo, c’est pour moi ou pas ?

Avec des billets à 10€, la SNCF lance OUIGO, qui applique au train les recettes de l’avion moins cher, façon Easyjet ou Ryanair. Oui mais voilà, la France en train à grande vitesse et prix minis, c’est pour qui ?

Beautiful surprised girl wearing big sunglassesOuigo ou Ouigo pas ?

Des prix minis

Roulez tambours, Ouigo, avec ses billets de TGV à partir de 10€, accessibles dès maintenant pour vos trajets à partir d’avril et jusqu’au 7 juillet, est une aubaine niveau tarifs. Pourtant, seulement 10% de places sont concernées par ce prix plancher. Puis pour un quart des billets, le prix passe à 25€ le trajet simple, intéressant mais toujours plus élevé qu’un Prem’s qui rappelons-le commence à 19€. La grande majorité des billets sera donc vendue à plus de 25€, le prix maxi pouvant grimper jusqu’à 85€ ! Mention spéciale décernée à la place enfant de moins de 12 ans accompagné, au tarif fixe de 5€.

Des bagages réduits

Même restriction que dans les avions à prix light : l’unique bagage auquel vous avez droit, en plus de votre sac à main, est soumis à formatage, et ne doit pas excéder 55 x 35 x 25 cm, la taille d’une petite valise. Au-delà de cette sobriété, tout chargement supplémentaire, soumis aux mêmes conditions de volume, est facturé 5€ au moment de valider la réservation (en ligne exclusivement), et 10€ en gare, au moment d’embarquer. Si vous dépassez ce gabarit, le supplément a carrément les allures d’une amende : 40€ ! Vous l’aurez compris, la formule s’adresse à ceux qui voyagent léger.

Des Marne-La-Vallée-Chessy

Le TGV qui vous dépose au coeur de Paris, on oublie. Pour les liaisons Ouigo, le port d’attache au nord c’est Marne-La-Vallée-Chessy, soit à 43 km et 23 minutes de RER de la capitale, avec supplément de prix : 7,30€ pour un adulte, 3,65€ un enfant l’aller simple. A inclure dans vos calculs de temps et d’argent, car si les voyageurs d’Avignon, Montpellier, Marseille ou encore Aix-en-Provence seront ravis de pouvoir se rendre à Disneyland pour 20€, les Parisiens en partance pour le Sud hésiteront avant de faire un crochet.

Un confort riquiqui

Pas de bar pour siroter un café en regardant le paysage défiler et en espérant que le beau gars de la voiture 8 vous bouscule à cause d’un virage, l’électricité facturée 2€ pour regarder votre DVD, si encore vous y parvenez collée-serrée sur des banquettes évoquant plus le métro qu’une cabine Pullmann, non vraiment, le Ouigo côté cosy ne fait pas envie. Sans poubelles ni sandwiches à acheter sur place pour se ravitailler, on imagine avec effroi le paysage post pause pique-nique, festival de papiers d’alu et plastiques éparpillés…

Ouigo pour qui ?

Quand on privilégie le prix rien que le prix, que l’on sait anticiper pour que la différence soit vraiment rentable, et que l’on est pas trop regardant sur les conditions de confort, la solution Ouigo semble bien calibrée. Public privilégié, les ados, étudiants, routards devraient se ruer sur l’offre. Le prix plancher spécial enfants et l’arrivée en gare de Mickey semblent bien calibrés pour satisfaire, aussi, les transports de familles vers le monde enchanté de la souris yankee.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Facebook Twitter Google+ RSS Je partage à mes amis Je fais suivre cet article à mes amis !

Ajoutez votre grain de sel