Trois desserts à se damner

Les gourmandes de la Rédaction ont succombé aux douceurs des maîtres pâtissiers de la capitale. Mythiques ou régressifs, ces desserts « couture » méritent que l’on s’y attarde, au moins une fois dans l’existence.

Saint Honore Dalloyau

Mythique, le Saint-Honoré de Dalloyau

Une crème divinement aérienne dans un chou orné de caramel craquant. Sublime. On le déguste en gâteau à partager (38,40€ pour 4 personnes) ou comme un bonbon, en sucette (photo, 40€ les 9 sucettes)

Attention, le Saint-Honoré est à la carte des boutiques Dalloyau exclusivement les vendredis, samedis et dimanche.

A suivre, La Tatin de la Pâtisserie des Rêves…

Facebook Twitter Google+ RSS Je partage à mes amis Je fais suivre cet article à mes amis !

Ajoutez votre grain de sel